Tornacum Philosophorum

Promenade alchimique dans la ville de Tournai
Avertissements

Avertissement

Dans ces lignes, mes amis, il ne s'agit pas d'un désir de révéler l'inexplicable ou le surnaturel. Non, ce qui se trouve ici est plutôt une quête, une exploration des symboles et de la culture qui font partie de notre existence commune. Ce que j'écris est ouvert à la critique, car je ne suis pas à l'abri de l'erreur.

Je n'aspire pas à plonger dans le sensationnalisme ni à extraire des interprétations nébuleuses des sites historiques ou des lieux-dits. Au lieu de cela, je m'efforce de vous dresser un inventaire, et je vous invite à l'examiner avec votre propre sens critique. Utilisez-le comme vous le jugerez utile.

Ce que je vous propose ici, c'est une balade alchimique, humble et sans prétention, une immersion dans les croyances ancestrales qui ont façonné notre monde. Ceux qui vous guident à travers les grottes de Lascaux ne cherchent pas à vous convertir aux croyances de l'homme préhistorique, de même que Robert JOLY, mon professeur de philosophie, tenant une chaire en histoire du christianisme, était un athée convaincu.

Parler d'alchimie ne signifie pas que je manipule des fioles, des cornues ou des athanors en quête de réaliser le Grand Œuvre opératif. Non, mes amis, il s'agit plutôt de comprendre le mystère, de toucher l'essence de ce qui était autrefois, et de se connecter à une part de notre histoire oubliée.

Et maintenant, je vous invite à me rejoindre dans une promenade à travers les sites, les rues et les chemins de Tournai, là où le passé et le présent se rencontrent, où les secrets de l'alchimie attendent d'être découverts. C'est une aventure pour l'âme d'un poète, une exploration du cœur, et une chance de se connecter à ce qui est éternel et vrai. Venez, et peut-être trouverez-vous votre propre pierre philosophale dans les mystères de cette ville ancienne.

Pensée pour mon cher Azou

Tournai sous les bombes

Tournai a subi de graves dommages durant la Seconde Guerre mondiale. Comme de nombreuses villes à travers l'Europe à cette époque, Tournai était une cible stratégique, et elle a été bombardée à plusieurs reprises d'abord par les forces de l'Axe (Allemagne nazie) puis les Alliés.

Les destructions ont été particulièrement dévastatrices pour le patrimoine architectural de la ville. Des bâtiments historiques, dont certains dataient du Moyen Âge, ont été gravement endommagés ou complètement détruits. Cela représentait non seulement une perte inestimable en termes de beauté architecturale et d'histoire, mais a également eu un impact sur l'identité et la culture de la ville. Les lieux alchimiques n'ont pas échappé à ce jeu de massacre.

Malgré l'étendue de la destruction, quelques sites ont miraculeusement survécu et restent préservés. Ces structures restantes servent de témoignage poignant à l'histoire de Tournai et à sa richesse culturelle avant la guerre. Elles continuent d'attirer les visiteurs et les historiens qui cherchent à comprendre le passé de la ville.

De plus, certains noms de lieux à Tournai reflètent son histoire ancienne et peuvent évoquer des bâtiments ou des sites qui n'existent plus. Ces noms servent de rappels subtils de ce qui a été perdu et constituent un lien avec le passé de la ville, même si les structures physiques ont disparu.

La reconstruction de Tournai après la guerre a été un processus long et difficile. Bien que la ville ait été modernisée et que de nouveaux bâtiments aient été érigés, la perte du patrimoine architectural ancien demeure une blessure dans la mémoire collective de la ville. Les efforts pour préserver et restaurer ce qui reste de ce patrimoine sont un élément vital de la connexion de Tournai avec son histoire riche et complexe.

Une Partie de Cache-Cache Alchimique

Comme tout engagement initiatique, je n'aurais jamais imaginé qu'en m'aventurant dans ces promenades alchimiques à travers la ville de Tournai, je jouerais également à une partie de cache-cache. En effet, les Tournaisiens semblent être de véritables petits plaisantins. Ils bougent leurs rues à leur guise, et le pauvre âne que je suis se retrouve parfois à ruer dans les brancards. Je vous donne deux exemples frappants : la rue Royale, qui se situe actuellement entre la gare et la cathédrale, était autrefois ce que nous appelons maintenant la rue des Carmes, qui reliait la place de Lille à l'église Saint-Jacques. Et que dire de la rue des 7 Fontaines ? Aujourd'hui, elle se trouve au-delà du boulevard, près de la rue Saint-Eleuthère. Mais jadis, elle occupait l'emplacement de la rue Saint-Jacques ! Si on avait voulu compliquer les choses, on n'aurait pas pu faire mieux ! Je m'efforce donc de démêler ce joyeux désordre alchimique pour tenter tant bien que mal de vous guider.

Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

License Creative Common

© Creative common attribution - Site réalisé avec Mobirise

Drag & Drop Website Builder