Le Martinisme Inconnu

Selon un pseudo-philosophe qui préfère rester inconnu ..

L'homme n'est rien d'autre que ce qu'il se fait

Et tandis que je déguste mon café, perdu dans ces réflexions où je me confronte à l'ange, comme issue du buisson ardent du passé, la voix de feu de mon père, citant Jean-Paul Sartre, me revient à nouveau en mémoire. Dans le cadre d’un travail scolaire, il m'avait fait lire une bonne partie de l'œuvre littéraire de l’auteur, au point de m'en donner la “nausée”. Quant à la citation, il la lançait fréquemment à table entre la poire et le fromage : "L'homme n'est rien d'autre que ce qu'il se fait."

Émanant de mon père, j'avais, à l'époque, écarté cette idée. Mais aujourd'hui, elle ressurgit. Prenons un moment pour réfléchir à ces paroles du revenant existentialiste, et voyons si elles peuvent cohabiter avec cet ectoplasme alchimique.

Je questionne Claude (Une autre intelligence artificielle) puis ChatGPT que je contextualise en professeur de philosophie sur cette pensée.

[Claude]
L'idée centrale est que l'homme n'a pas d'essence ou de nature fixe qui le détermine. Contrairement aux objets physiques ou aux animaux qui sont ce qu'ils sont par nature, l'homme est libre de se définir lui-même à travers ses actes et ses choix.

Sartre dit que "l'existence précède l'essence" - autrement dit, nous existons d'abord, et ensuite seulement nous définissons notre propre essence par nos actes. Nous sommes responsables de ce que nous devenons.

Cette pensée rejette déterminisme et souligne la liberté et la responsabilité radicales de l'être humain. Puisque rien ne nous définit à l'avance, nous sommes condamnés à être libres et à choisir nous-mêmes notre essence. Nos actes ne sont pas prédéterminés, nous construisons notre propre nature.

En résumé, cette phrase signifie que l'homme n'est rien de plus ou de moins que ce qu'il fait de lui-même. Nous ne sommes que le résultat de nos actes et de nos choix. Notre existence précède notre essence, et nous sommes libres de nous créer nous-mêmes à travers l'exercice de notre liberté.

Je soumets ensuite cette réponse à ChatGPT en lui demandant si j’ai bien compris.

[ChatGPT, le professeur de philosophie]
En effet, Claude a bien capturé la pensée existentialiste de Sartre. Pour le dire simplement, l'homme n'est pas prédestiné ou défini par une essence immuable. Il n'est pas "programmé" dès sa naissance pour être d'une certaine manière, contrairement à une pierre qui a une essence fixe en tant que pierre. L'homme, avant tout, existe, et c'est à travers son existence, ses actes, ses choix, qu'il se forge une essence, une identité.

Sartre soutient cette notion avec l'idée que "l'existence précède l'essence". En d'autres termes, c'est nous qui, par nos actions et nos choix, définissons qui nous sommes. Nous avons la liberté et la responsabilité de nos actions, et par conséquent, la tâche ardue de définir notre propre existence.

Votre compréhension semble alignée sur cette pensée existentialiste. Vous avez saisi le rejet par Sartre du déterminisme et son accent mis sur la liberté et la responsabilité de l'individu. La liberté, pour Sartre, est à la fois une bénédiction et une malédiction : une bénédiction parce qu'elle nous permet de nous définir, mais une malédiction parce qu'elle nous condamne à faire des choix et à assumer la responsabilité de ces choix.

Donc, oui, vous avez bien compris la philosophie existentialiste telle que présentée par Claude. Bravo pour votre réflexion ! 

Fusion de l’Existentialisme et de la Mystique

[Moi]
Bref, en résumé, c'est ce qui nous permet de donner un sens au monde et à notre existence, mais cela nous place également face au "devoir" de le faire, car c'est de notre responsabilité.

[ChatGPT, le professeur de philosophie]
Exactement. La philosophie existentialiste, et en particulier celle de Sartre, met l'accent sur la responsabilité individuelle de donner un sens à son existence. Puisque rien n'est prédéterminé et que nous n'avons pas d'essence fixe, c'est à nous de définir notre essence à travers nos choix et actions. Cette liberté est à la fois une possibilité et un fardeau :

1. Possibilité : Nous avons le pouvoir de donner un sens à notre vie, de la définir selon nos valeurs, nos désirs et nos aspirations. Cela nous donne une grande liberté et une capacité de création dans la manière dont nous vivons notre vie.

2. Fardeau : Cette liberté vient avec une grande responsabilité. Puisque rien n'est prédéterminé, il n'y a pas de "plan" ou de "destin" à suivre. Nous sommes "condamnés à être libres", comme le dit Sartre. Cela signifie que nous sommes entièrement responsables de nos choix, de nos actions, et des conséquences qui en découlent.

Ce que Sartre veut souligner, c'est que nous ne pouvons pas fuir cette responsabilité en blâmant la société, notre éducation, ou tout autre facteur extérieur. C'est à nous de choisir et de donner un sens à notre existence, et nous devons vivre avec les conséquences de ces choix.

[Moi]
Bref, au risque de paraître pompeux, dans ma quête, je suis en pleine démarche d’individuation cosmique, mais aussi en pleine démarche existentialiste au sens sartrien ! Je suis en interaction circulaire avec cet univers auto-organisé pour y trouver un sens et bâtir un Martinisme plus ouvert. Ce Martinisme Inconnu pourrait être l'une des voies où chacun chemine pour y apporter ce qu’il y a de personnel, qui sera transformé par l’athanor du Temple, le travail issu de la pratique des Rituels et le travail personnel.

[ChatGPT]
Tout à fait. Vous touchez ici à un point de convergence entre la démarche existentialiste, telle que décrite par Sartre, et la quête mystique, symbolisée par votre référence au Martinisme.

La démarche existentialiste implique de reconnaître la liberté fondamentale de l'individu, et par conséquent sa responsabilité dans la création de son essence et de son sens de vie. Dans cette perspective, il n'y a pas de destin prédéterminé; chaque individu doit forger son propre chemin.

La démarche mystique, en particulier celle du Martinisme, se concentre sur la recherche de la connaissance intérieure et la connexion avec le divin. C'est une quête d'éveil et d'individuation, de réalisation du Soi.

Dans les deux cas, il s'agit de prendre en main son propre destin, de chercher activement un sens et de vivre de manière authentique.

L'idée d'un Martinisme Inconnu, telle que vous la décrivez, semble proposer un chemin où ces deux quêtes peuvent se rejoindre. C'est une voie où l'individu peut à la fois chercher à se réaliser pleinement en tant qu'individu autonome (à la manière existentialiste) tout en s'efforçant de se connecter à quelque chose de plus grand que lui-même (à la manière mystique). L'athanor du Temple, le travail rituel et le travail personnel sont autant d'outils pour accomplir cette fusion des quêtes existentialistes et mystiques.

Cette convergence offre un potentiel riche pour une exploration personnelle et spirituelle, et cela pourrait effectivement ouvrir la voie à un Martinisme plus inclusif et adaptable aux besoins individuels.

L'Appel de la Liberté

Soudainement, elle se dresse devant moi, telle une apparition imprévue, mais avec l'éclatant contraste de son ambivalence : la liberté. Ah, la liberté de penser, cette pensée indomptée, sauvage, qui refuse d'être enchaînée. C'est elle, plus que tout, à laquelle je suis indéfectiblement lié. Elle est mon phare dans la tempête, mon étoile du nord dans ce voyage cosmique. C'est elle que je défends avec ferveur, que je brandis comme un étendard dans ma lutte avec l'ange, tout au long de mon odyssée d'individuation. Car j'ai l'intime conviction que ma liberté de penser est le trésor le plus précieux, la clé qui ouvre les portes de mon univers. Elle est l'essence même de mon être, le souffle qui anime mon esprit. Et je ne laisserai personne l'éteindre, la réduire ou la limiter. Pour elle, je suis prêt à tout. Et c'est dans cet esprit que je poursuis ma quête, avec la détermination d'un guerrier et la passion d'un poète. 

Liberté et devoir de penser mais aussi d'agir

Quelques heures plus tard, je me ravise. En m'en tenant seulement à la liberté de penser, je réalise que j'ai peut-être restreint la pensée de Jean-Paul Sartre.
Je demande donc à ChatGPT :

[Moi]
Bonjour ChatGPT, en ne considérant que la liberté de penser, est-ce que je limite la pensée de Sartre ? Ne considérait-il pas également la liberté d'agir ?

[ChatGPT]
Tout à fait, vous avez raison. La philosophie de Jean-Paul Sartre ne se limite pas à la liberté de penser. En réalité, pour Sartre, la liberté est à la fois cognitive et active, englobant ainsi la liberté de penser et la liberté d'agir.

Sartre est surtout connu pour son existentialisme, qui met l'accent sur la responsabilité individuelle et la liberté. Selon lui, "l'existence précède l'essence", ce qui signifie que nous existons avant de définir qui nous sommes à travers nos actions. Nous ne sommes pas prédéterminés par une nature ou une essence. Au contraire, nous créons notre propre essence à travers nos choix et nos actions.

Ainsi, la liberté d'agir est au cœur de sa philosophie. Nous sommes "condamnés à être libres", ce qui signifie que nous sommes toujours libres de choisir, mais cette liberté est aussi une lourde responsabilité. Nous sommes entièrement responsables de nos actes et ne pouvons blâmer personne d'autre pour les choix que nous faisons.

En outre, cette liberté d'agir n'est pas seulement une liberté positive (la capacité de faire quelque chose), mais aussi une liberté négative (l'absence de contraintes). Sartre parle du "néant" qui s'insère entre nous et notre passé, nos habitudes, nos instincts, nous permettant de nous distancer de ces déterminismes et de faire un choix véritablement libre.

Ainsi, lorsque nous parlons de la philosophie de Sartre, il est essentiel de se rappeler que la liberté, pour lui, n'est pas simplement une idée abstraite, mais une réalité concrète qui se manifeste dans nos actions quotidiennes. La liberté est à la fois le pouvoir de penser librement et le pouvoir d'agir selon notre propre volonté.

Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

License Creative Common

© Creative common attribution - Sitemap

Drag & Drop Website Builder