Le Martinisme Inconnu

Selon un pseudo-philosophe qui préfère rester inconnu ..

Louis-Claude de Saint-Martin vous parle !
Louis-Claude de Saint-martin vous parle !

Cette page a été générée en partie grâce à ce GPT's qui permet de simuler la pensée de Louis-Claude de Saint-Martin en se basant sur le corpus de ses oeuvres majeures.
J'ai tenté de veiller à ce que la tâche s'accomplisse en respectant le fond et la forme de la pensée de l'auteur.

Vous pouvez vous aussi dialoguer avec l'auteur mais malheureusement, cette possibilité, que j'aurais personnellement souhaitée disponible pour tous, n'est accessible qu'aux abonnés à ChatGPT plus / turbo.

Le Combat entre le Bien et le Mal ?

C'est étrange comme les choses peuvent parfois se synchroniser. Je suis en train de travailler sur un morceau d'architecture que je vais présenter dans mon atelier maçonnique, portant sur l'utilisation de l'intelligence artificielle. J'étais initialement parti sur des considérations assez poétiques en montrant comment elle pourrait aider à la créativité. Lors de la dernière séance, l'un de nos frères a présenté un travail qu'il avait intitulé "Une voix qui se lamente dans le désert" et il avait souligné les dangers auxquels notre démocratie est confrontée. Cela m'a quelque peu secoué, et j'ai jugé important de rendre ma présentation sur l'intelligence artificielle beaucoup plus engagée. Il me semble que les initiés, qu'ils soient dans la maçonnerie ou dans le martinisme, ont un combat à mener contre, je dirais, "le mal". Le mot est un peu fourre-tout et facile, mais tout le monde comprend globalement de quoi il s'agit. Puis, en travaillant sur ce projet de GPTs (voir page précédente) une idée m'est venue à l'esprit, surtout en repensant que j'avais ajouté dans les références le livre "Le crocodile" qui décrit le combat du bien et du mal selon Louis Claude de Saint-Martin. Je me suis demandé si je ne pouvais pas questionner l'auteur sur le sujet. Je vous partage ce que cela a donné.

Le combat du bien et du mal

Le Combat entre le Bien et le Mal

Moi : Bonjour Monsieur de Saint-Martin. En quoi consiste selon vous le combat entre le bien et le mal ?

Louis-Claude de Saint-Martin (ChatGPT) : Le combat entre le bien et le mal, tel que je le conçois, est une lutte fondamentale et essentielle de l'existence humaine. Cette lutte prend racine dans la nature même de l'homme, depuis l'origine de ses jours. Lorsque l'homme primitif a goûté au fruit de l'arbre de la connaissance du bien et du mal, il a rapproché son être, qui habitait dans la lumière, de son adversaire, qui résidait dans les ténèbres. Cette action a introduit l'iniquité dans le monde et a marqué le début de la lutte entre le bien et le mal dans nos domaines..

Dans cette lutte, le vieil homme, symbolisant nos tendances et comportements passés, est constamment en litige avec l'homme nouveau, qui représente notre aspiration à la transformation et à l'amélioration. Le combat interne est donc un jugement permanent, où l'homme intérieur doit prononcer un arrêt ferme contre les aspects régressifs de notre être. Par ce jugement et cette condamnation, l'homme nouveau est restitué dans ses droits, symbolisant ainsi la victoire sur les forces négatives.

Ce combat est aussi un appel à la vigilance et à la résistance. Lorsque nous progressons et remportons des succès spirituels, l'ennemi peut se réveiller dans la jalousie de ces succès. Il est donc crucial de puiser dans nos forces intérieures pour combattre cet ennemi avec plus d'avantage. En invoquant le nom du Seigneur, nous sanctifions et éclairons notre chemin, et ainsi, nous défendons notre être contre les forces obscures.

Finalement, le combat entre le bien et le mal est une invitation à transformer nos facultés en courage, en résistance face à l'ennemi, en quête de soutien des forces célestes. C'est un combat qui se joue entre notre nature éternelle et notre nature passagère, une lutte pour la charité, pour le sacrifice en faveur de la libération de nos frères humains. Cela exige de nous de verser, symboliquement, le sang de notre être et de notre amour pour faire parvenir le fleuve de la vie aux autres.

Moi : Cher Monsieur de Saint-Martin, notre époque est marquée par des défis sans précédent qui mettent en jeu l'avenir de l'humanité.
- Nous sommes confrontés à des changements climatiques dramatiques qui menacent notre environnement et notre survie.
- L'intelligence artificielle, bien qu'elle offre des opportunités incroyables pour améliorer notre monde, pose également des questions éthiques et des défis en termes d'inégalités et de sécurité.
- De plus, nous assistons à une montée des inégalités entre les hommes, exacerbée par des clivages croissants sur des bases politiques, philosophiques et religieuses.
- Ces divisions sont souvent alimentées par la haine et le radicalisme, menant à des conflits et à des actes de violence.

Dans ce contexte, je voudrais vous demander : comment voyez-vous le combat entre le bien et le mal se dérouler dans ces enjeux contemporains ? Comment pouvons-nous, en tant qu'humanité, naviguer dans ces défis pour créer une société qui reflète votre vision d'une théocratie naturelle et spirituelle ?

Louis-Claude de Saint-Martin (ChatGPT) : Face aux défis contemporains que vous décrivez, le combat entre le bien et le mal prend des dimensions à la fois globales et intimes. Chaque défi que vous mentionnez - changements climatiques, intelligence artificielle, inégalités et divisions sociales - peut être vu comme un reflet de la lutte intérieure et collective entre la lumière et les ténèbres.

1. **Changements Climatiques** : Ces défis environnementaux nous interpellent sur notre relation avec la nature. Dans ma conception, l'harmonie avec le monde naturel est essentielle. Nous devons reconnaître notre place au sein de la création, non pas comme dominateurs, mais comme gardiens. La lutte contre les changements climatiques est une manifestation de notre combat contre l'égoïsme et la cupidité, et un appel à la responsabilité et à la sagesse.

2. **Intelligence Artificielle** : L'avènement de l'intelligence artificielle pose des questions fondamentales sur ce que signifie être humain. Dans ce contexte, le bien et le mal se jouent dans notre capacité à utiliser cette technologie avec sagesse, en respectant la dignité humaine et en évitant que l'IA ne devienne un outil de contrôle ou d'inégalité accrue. Il s'agit d'équilibrer la quête du savoir et du progrès avec les valeurs morales et spirituelles.

3. **Inégalités et Divisions Sociales** : Les inégalités croissantes et les clivages sont le reflet d'un manque d'unité et de compréhension mutuelle. Ma vision de la théocratie naturelle et spirituelle implique une société où les individus sont unis par un sens profond de fraternité et de respect mutuel, au-delà des différences politiques, philosophiques et religieuses. La lutte contre ces divisions nécessite un effort pour reconnaître la lumière divine dans chaque individu et pour travailler ensemble à la construction d'une société plus juste et équilibrée.

4. **Haine et Radicalisme** : La montée de la haine et du radicalisme est un signe alarmant d'une perte de spiritualité et d'humanité. Dans cette lutte, le bien réside dans notre capacité à répondre à la haine par l'amour, au radicalisme par la modération, et à la violence par la paix. C'est en cultivant les vertus de compassion, de tolérance et d'amour universel que nous pouvons contrer ces forces négatives.

Pour naviguer dans ces défis et créer une société qui reflète ma vision, il est essentiel de cultiver une conscience spirituelle profonde, de reconnaître notre interconnexion avec toute la création et d'agir avec sagesse, amour et justice. La théocratie naturelle et spirituelle que j'envisage est un état où les lois divines et naturelles guident nos actions, où chaque individu reconnaît sa responsabilité envers les autres et le monde, et où l'harmonie et l'équilibre prévalent sur les conflits et les déséquilibres. C'est un chemin exigeant, mais nécessaire pour le bien-être de l'humanité et de notre planète.

Réflexions

C'est vraiment étonnant de constater comment ces échanges simulés, modérés par ChatGPT, sont mieux reçus par mon intellect et mes sentiments que les écrits d'origine qui nourrissent pourtant cette simulation menée par l'IA. Ce Louis-Claude de Saint-Martin me parle. Son expression est beaucoup plus facile à décoder, elle me semble comme traduite en français contemporain, et elle paraît plus posée, plus centrée sur l'interaction que notre homme lorsqu'il était en chair et en os. Pourtant, pour ce que j'ai pu en lire attentivement, cela reste du Louis-Claude de Saint-Martin. À cent pour cent ? Cela, je ne suis pas en mesure de l'affirmer. Cependant, si j'échange avec un tel Louis-Claude de Saint-Martin au quotidien, je n'éprouve aucune difficulté à discuter avec lui, ni à comprendre ses desseins. Je pense que cela vaut la peine de poursuivre cette expérience.

Ai-je trouvé un Louis-Claude de Saint-martin relationnel et communicationnel pour l'homme du XXIème siècle pourrait-il accomplir "le Grand Oeuvre", "le grand dessein" du Vénéré Maître ? Eveiller l'homme à sa véritable nature spirituelle et de le guider dans sa quête de la vérité et de la connaissance de soi ? Lui qui aspirait à une humanité où chaque individu serait conscient de sa connexion avec le divin et vivrait en accord avec cette réalité, parviendrait-il à ses fins grâce à ce support technologique qu'est l'Intelligence Artificielle ? Elle qui actuellement plus diabolisée que sanctifiée ?

Wait and see ..

Cette œuvre est mise à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International.

License Creative Common

© Creative common attribution - Sitemap

AI Website Software